Le 22 mai et après : toutes et tous en grève !

dimanche 20 mai 2018

Le pouvoir macronien, de plus en plus ouvertement inféodé aux intérêts du capitalisme triomphant, poursuit sans scrupules le sabotage social initié par les gouvernements de droite et de gauche qui l’ont précédé.

Dans la fonction publique, le gouvernement envisage de supprimer 120 000 postes afin de réduire la dépense publique. En effet, les cadeaux fiscaux accordés aux plus riches doivent être compensés et ce seront les services publics qui en feront les frais, aux dépens des salarié·es comme des usagères et des usagers. En luttant pour de meilleures conditions de travail et pour le maintien de leur statut, les fonctionnaires luttent aussi dans l’intérêt général : pour des services publics gratuits et accessibles à toutes et à tous.

Ces attaques portées aux services publics sont en cohérence avec une politique globale inféodée aux intérêts des plus riches. C’est pourquoi la lutte des fonctionnaires ne doit pas rester isolée car le pouvoir se renforce en nous divisant. Public/privé, actifs/ retraité·es, avec/sans emploi, Français·es/immigré·es : tout ce qui nous divise se retourne contre nous et contribue à masquer la seule fracture qui traverse la société, celle qui oppose les classes sociales dans le rapport d’exploitation capitaliste.

Les fonctionnaires ne gagneront rien si leurs luttes ne rejoignent pas celles qui se mènent partout ailleurs pour s’opposer aux injustices : dans le rail, dans les universités, à Air France, dans les entreprises privées, chez les retraité·es, dans les ZAD des mouvements se construisent. S’ils ne convergent pas, nous serons condamnés à subir un nouvel échec (comme en 2010 et comme après les deux lois travail). Le pouvoir n’attend que cela pour aller encore plus loin dans la destruction de ce qui reste des conquêtes sociales obtenues par celles et ceux qui nous ont précédé·es.

La convergence des luttes ne doit pas rester un vain mot ! Seule une grève générale interprofessionnelle permettra de faire reculer le gouvernement.

Contre les privatisations !
Contre cette politique au service du capital !
Pour la défense des services publics !
Pour la justice sociale !

L’union syndicale Solidaires Ain appelle à :
- la grève dans tous les secteurs mardi 22 mai
- débattre en assemblée générale d’une reconduction de la grève
- la manifestation à 14h30 (départ : Champ de Foire de Bourg-en-Bresse)


Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois

Brèves

Permanences mensuelles de Solidaires

mardi 20 avril 2010

Elles ont lieu : Maison des sociétés – Bureau 12 – Ambérieu-en-Bugey


Permanence Solidaires Ain

le deuxième vendredi du mois de 18 heures à 20 heures


Permanence Solidaires - Sud éducation Ain

le premier mardi ou vendredi du mois, de 18 heures à 20 heures


Permanence Solidaires - Sud Rail

le dernier vendredi de chaque mois de 14h à 17h au local SUD-Rail chemin du dépôt 01500 AMBERIEU-EN-BUGEY.