Le premier mai nous appartient !

vendredi 28 avril 2017

Rassemblement lundi premier mai 2017

10h30

Champ de Foire

Bourg en Bresse

Depuis la tuerie de Haymarket en 1886, le premier mai reste un moment hautement symbolique pour le mouvement syndical. C’est l’occasion pour les salariéEs, avec ou sans emploi, de faire entendre leurs revendications. Cette date doit rester une journée internationale des travailleurs. Ne nous la laissons pas confisquer. Les tentatives pour vider le premier mai de son sens sont nombreuses :

- En 1941, Pétain instaure une « fête du Travail et de la Concorde sociale ». Non, ce n’est pas la fête du travail et encore moins de l’esclavage salarié ! Le premier mai s’inscrit dans une lutte des classes incompatible avec toute concorde sociale.

- Depuis 1988, les fascistes du Front National tentent de s’approprier le premier mai pour célébrer Jeanne d’Arc. Contre les nationalistes et souverainistes de tout poil, il importe de rappeler que cette date reste celle d’une journée internationale des travailleurs et que les prolétaires n’ont pas de patrie.

- Cette année, comme en 2002, le premier mai tombe entre les deux tours d’une élection présidentielle qui oppose un valet du capitalisme à un épouvantail fascistoïde.
Ne laissons pas instrumentaliser cette journée par les tenants d’un « front républicain » qui servirait à légitimer de nouvelles régressions sociales.

Loin de toute illusion électoraliste, le mouvement syndical doit affirmer son autonomie et s’attacher à construire des luttes pour conquérir de nouveaux droits. Depuis plusieurs décennies, les gouvernements — de droite comme de gauche — se sont appliqués à détruire méthodiquement nos acquis sociaux. À cela s’ajoute un renforcement de l’appareil répressif de l’État (surveillance généralisée, état d’urgence). C’est par la lutte et par l’action directe que nous pourrons, non seulement préserver ce qui reste des conquêtes sociales du passé, mais changer la société. Pour cela, la grève générale reste notre seule arme. C’est dans l’unité, avec les organisations syndicales qui ne se posent pas en partenaires d’un dialogue social dont l’expérience prouve qu’il se réduit à un monologue du patronat, que nous pourrons la construire.


Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois

Brèves

Permanences mensuelles de Solidaires

mardi 20 avril 2010

Elles ont lieu : Maison des sociétés – Bureau 12 – Ambérieu-en-Bugey


Permanence Solidaires Ain

le deuxième vendredi du mois de 18 heures à 20 heures


Permanence Solidaires - Sud éducation Ain

le premier mardi ou vendredi du mois, de 18 heures à 20 heures


Permanence Solidaires - Sud Rail

le dernier vendredi de chaque mois de 14h à 17h au local SUD-Rail chemin du dépôt 01500 AMBERIEU-EN-BUGEY.