Renault Trucks Bourg : le point sur la lutte

lundi 26 avril 2010

Sud Renault Trucks fait le point sur la lutte menée pour les salaires.

Renault Trucks

Tel : 04/74/50/34/68 FAX 04/74/50/36/86

Solidaires - Unitaires - Démocratiques
Bourg en Bresse, le
26 avril 2010.

SALAIRES : SUD SOLIDAIRES FAIT LE POINT !

En premier lieu, SUD SOLIDAIRES tient à remercier les salariés pour avoir participé massivement aux mouvements de grève lancés par les organisations syndicales.

Au sujet des mesures salariales annoncées par la direction, il est très clair que nous sommes loin du compte. Nous estimons que les travailleurs
méritent mieux que 20 euros net sur leurs bulletins de salaires au regard des efforts fournis
et du coût de la vie.

Après les annonces de la 2ème réunion mercredi, une intersyndicale s’est tenue dès le
lendemain à 8H00 (22 avril) afin que chaque organisation syndicale corrobore sa
position et ses intentions sur la suite à donner.

Il faut savoir que le jour même dès 5H00, SUD était sollicité par des travailleurs désireux
de poursuivre l’action. Mais ne connaissant pas la tendance revendicative de l’ensemble
des travailleurs nous avons donc décidé d’appeler à un rassemblement d’une demi-heure
le jeudi 22 avril pour faire le point. Et aussi pour prendre une décision pour lundi car :
à Blainville les OS (SUD, CFDT et CGT) ont décidé à l’unanimité de débrayer
aujourd’hui lundi 26 avril afin d’exiger de meilleurs propositions.

NOUS AVIONS DECIDE QUE DANS TOUT LES CAS, SUD SOLIDAIRES RESPECTERAIT LES
DECISIONS PRISES PAR LES SALARIES
. Nous étions environ une quarantaine à avoir
débrayé. Que chacun comprenne bien que les militants SUD défendent l’idée d’un
syndicalisme revendicatif et que refuser d’accompagner en grève des salariés serait
contraire à nos convictions.

Les autres syndicats (CFDT, CGT) ayant une position différente de la nôtre lors de
l’intersyndicale, ont préféré en rester là, c’est leur droit, SUD SOLIDAIRES respecte leur
choix et les remercie d’avoir maintenu l’unité syndicale jusqu’au lendemain de la 2ème
réunion, conformément à la demande des salariés.

POURQUOI SUD SOLIDAIRES A APPELÉ SEUL ?

Les arguments mis en avant par nos confrères pour jeter l’éponge nous apparaissaient
contraires à nos convictions syndicales ainsi que comme un manque de transparence vis à
vis des salariés :

En effet, nous n’étions pas d’accord avec eux sur plusieurs points, notamment avec :
« Nous allons consulter nos adhérents et nous verrons quelle suite nous allons donner ».

Car nous à SUD SOLIDAIRES nous pensons que c’est contraire à nos principes ! C’EST BIEN
L’ENSEMBLE DU PERSONNEL QUE NOUS AVONS APPELÉ À LA GREVE SUR 2 SEMAINES !!!
N’EST-CE PAS ??? ALORS POURQUOI LES NON-ADHERENTS NE POURRAIENT-ILS PAS
S’EXPRIMER ??? ET DONNER LEURS AVIS ???

Sur ce, nous avons donc décidé d’appeler à la grève afin de laisser le mouvement parler de
lui-même, sachant que la mobilisation d’une équipe à l’autre se tient à peu près en terme
de nombre ; ce qui a dégagé illico presto la tendance revendicative. Car faire un sondage
c’est bien mais si c’est pour le faire 4 ou 5 jours après ; tout le monde sait bien que « la
mayonnaise sera d’ici là redescendue ! ».

Donc aujourd’hui, à SUD, nous tournons la page sur les négo salaires de cette année.

POUR SUD, C’EST LA MOBILISATION DE TOUS QUI A PERMIS DE FAIRE PASSER LE TALON DE 15 EUROS A 26 EUROS !!!

Nous en sommes convaincus. Les débrayages massifs, la détermination de tous, notre
demande acharnée d’un talon de 45 euros face à la direction générale (principalement M. Amiel, directeur des affaires sociales) a forcé la direction à revoir sa copie.

Certes, ce n’est
pas la panacée...

Même si, faute de représentativité, nous n’avons pu être présents autour de la table des
négociations, il n’en demeure pas moins que SUD SOLIDAIRES est la première
organisation syndicale à avoir été convoquée par M. Amiel pour les salaires 2010.

D’abord le 29/03 avec nos camarades de SUD Blainville où nous avons apportés nos 2500
signatures de la pétition. Puis le 14/04 à 18H00 en audio conférence avec M. Amiel où
nous avons encore exigé un talon conséquent. Puis le 21/04 à Lyon en car avec les
grévistes de Bourg et SUD en avant, tambours battant, dans la salle des négociations !! Et
à nouveau à 18H00 le même jour en audio conférence et là, encore... le talon de 45
euros.

La direction générale a préféré jouer la carte du dialogue avec notre organisation
syndicale plutôt que de nous évincer complètement, car les chiffres sont là pour leur
rappeler le poids de SUD SOLIDAIRES dans le groupe : BLAINVILLE C’EST 60 % DES VOIX
ET BOURG 38 % QUI VONT A SUD ; COMMENT LA DIRECTION GENERALE POURRAIT-ELLE ZAPPER SUD AUJOURD’HUI DANS LES NEGOCIATIONS ?

A RETENIR :
- Pourquoi à SUD nous avons préféré appelé à la grève jeudi pour :
- 1° Soutenir les 40 salariés qui nous ont sollicité et qui ont débrayé !!! Les autres OS ont
refusé de les encadrer.
- 2° Pour prendre connaissance de la tendance générale directement dans l’action pour la
suite à donner lundi 26/04 par rapport à l’appel des 3 OS de Blainville.
- 3° Parce que nous n’étions pas d’accord de ne consulter que les adhérents des syndicats
car ce serait contraire à nos principes de démocratie syndicale que de considérer
les non-adhérents comme n’ayant pas le droit d’expression.
- 4° SUD n’ayant qu’un seul objectif : Défendre les droits et les intérêts des salariés ; nous
avons la conviction que cela ne peut se faire que par le développement du syndicalisme
revendicatif et surtout par l’unité syndicale dans les actions et les luttes.

Sud maintient sa volonté d’unité syndicale.


Documents joints

PDF - 97.1 ko

Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois

Brèves

Permanences mensuelles de Solidaires

mardi 20 avril 2010

Elles ont lieu : Maison des sociétés – Bureau 12 – Ambérieu-en-Bugey


Permanence Solidaires Ain

le deuxième vendredi du mois de 18 heures à 20 heures


Permanence Solidaires - Sud éducation Ain

le premier mardi ou vendredi du mois, de 18 heures à 20 heures


Permanence Solidaires - Sud Rail

le dernier vendredi de chaque mois de 14h à 17h au local SUD-Rail chemin du dépôt 01500 AMBERIEU-EN-BUGEY.