Toutes et tous en grève le 9 mai 2019

Appel intesyndical Education
vendredi 3 mai 2019

JEUDI 9 MAI

POUR LA DÉFENSE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DES SERVICES PUBLICS, DE l’EDUCATION NATIONALE

POUR LE RETRAIT DES PROJETS DE LOI "TRANSFORMATION DE LA FONCTION PUBLIQUE" ET BLANQUER

TOUTES ET TOUS EN GRÈVE

Les grèves et mobilisations massives des enseignants les 19 et 30 mars, le 4 avril expriment le rejet de la politique gouvernementale et en particulier du projet de loi Blanquer. Partout en France les personnels et parents d’élèves s’informent, se regroupent pour discuter, s’organisent ! C’est maintenant que ça se joue !

C’est maintenant qu’il faut bloquer et obtenir satisfaction ! C’est maintenant qu’on peut arracher le retrait de la loi Blanquer, des réformes des lycées et des lycées professionnels.

Les fédérations syndicales de l’Ain FSU, FNEC FP FO, SUD, CGT considèrent que la mobilisation doit continuer et se renforcer, en multipliant toutes les formes d’actions possibles. La question de la grève jusqu’au retrait du projet de loi Blanquer, des réformes des lycées et des LP à compter du 9 mai est à
l’ordre du jour.

Elles rappellent que rien n’est acceptable dans le projet de loi Blanquer de « l’école de la confiance » qui :

- instaure les EPSF (établissements publics des savoirs fondamentaux), qui regroupent des écoles et un collège et les placent ainsi que leurs enseignants sous l’autorité du principal de collège ;

- attaque l’école maternelle publique : obligation faite aux communes de financer les écoles maternelles privées et droit aux "jardins d’enfants" de délivrer l’instruction obligatoire ;

- permet de substituer aux enseignant titulaires des assistants d’éducation, précaires et sous-payés ;

- permet au ministre de l’Éducation Nationale de mettre en œuvre, par ordonnances, la réforme territoriale avec ses mutualisations de service, ses suppressions de centaines de postes ;

- soumet, dans son article 1er, les personnels à une obligation d’« engagement » et d’« exemplarité » qui porte atteinte aux libertés individuelles fondamentales, la liberté d’opinion et d’expression.

- prévoit avec les pôles inclusifs dit PIAL la mutualisation des aides humaines et matérielles au détriment de l’aide individuelle, accentuant la dégradation des conditions de travail des AESH (multiplication du nombre d’élèves suivis sur des lieux différents, frais de déplacement...) sans pour autant augmenter leurs
salaires.

- crée un système auto-évalué par la suppression des CNESCO (indépendant) au profit d’un CEE (Conseil d’Évaluation de l’Éducation), dont les membres sont majoritairement nommés par le ministre.

Concernant la fonction publique, nos organisations constatent que le pouvoir exécutif maintient son objectif de loi dite de « transformation de la fonction publique ». Ce projet constitue une offensive sans précédent contre le statut général des fonctionnaires, prépare de nouvelles et massives suppressions
d’emplois et favorise l’abandon ou la privatisation de missions publiques contre le service public, contre l’école publique.

Enfin, le gouvernement entend poursuivre la liquidation du code des pensions des fonctionnaires. En parallèle, il met en œuvre sa loi liberticide et antisyndicale dite « anticasseurs » comme il l’a fait samedi 13 avril en atteignant un niveau de répression inégalé contre les manifestants pacifiques à Toulouse notamment. Il veut museler les salariés, il veut faire taire les revendications.

L’intersyndicale condamne également les menaces contre les personnels et les parents d’élèves qui s’expriment et se mobilisent contre les réformes en cours.
Nous réaffirmons notre détermination, à l’instar des Gilets Jaunes, à manifester contre l’injustice sociale et pour les revendications.

Nous disons stop ! Nous devons les arrêter ! Nous revendiquons :

• Retrait du projet de de loi Blanquer de « l’école de la confiance » ;

• Retrait du projet de loi de "transformation de la fonction publique" ;

• Retrait de Parcoursup, libre accès à l’université ;

• Augmentation générale du point d’indice, mesures de rattrapage des pertes subies, abrogation du jour de carence ;

• Maintien et amélioration du statut général et des statuts particuliers de la Fonction Publique ;

• Maintien et amélioration du code des pensions pour tous les fonctionnaires ; amélioration du système par répartition avec notamment retour à la retraite à taux plein à 60 ans ;

• Abandon des contre-réformes de casse du lycée général, technologique et professionnel ;

• Titularisation de tous les personnels sous contrat précaire ;

• Maintien et augmentation des postes pour répondre aux besoins.

Nos Fédérations soutiennent et appuient les actions et les reconductions de la Grève décidées par les personnels en AG. Elles appellent les personnels à se réunir massivement dans les écoles, les secteurs, les établissements, les services, pour réaffirmer les revendications et discuter des moyens à mettre en œuvre pour les faire aboutir. Elles appellent à les amplifier, à poursuivre le mouvement engagé.

Elles appellent à se mettre en grève et à manifester le 9 mai, à se réunir en AG pour décider de la suite du mouvement et de sa reconduction.

JEUDI 9 MAI 2019

TOUTES ET TOUS EN GRÈVE

AG départementale DES PERSONNELS de l’Education Nationale À 10H00 salle 023
ancienne maison des syndicats à Bourg en Bresse

MANIFESTATION 14h30 AU DÉPART du champ de foire à Bourg en Bresse


Documents joints

PDF - 81.9 ko

Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois

Brèves

Permanences mensuelles de Solidaires

mardi 20 avril 2010

Elles ont lieu : Maison des sociétés – Bureau 12 – Ambérieu-en-Bugey


Permanence Solidaires Ain

le deuxième vendredi du mois de 18 heures à 20 heures


Permanence Solidaires - Sud éducation Ain

le premier mardi ou vendredi du mois, de 18 heures à 20 heures


Permanence Solidaires - Sud Rail

le dernier vendredi de chaque mois de 14h à 17h au local SUD-Rail chemin du dépôt 01500 AMBERIEU-EN-BUGEY.